12/18/2012

Pour ceux qui ne croient pas en l'auto-publication

Nombreux sont les sites qui proposent des livres auto-publiés, les auteurs deviennent eux-mêmes les éditeurs.

Certes le tri fait par les maisons d'édition disparaît, et tout le travail d'une maison d'édition également: le suivi, la correction, mise en page, promotion...

Certes cela a augmenté la production littéraire de nos jours, la phrase "les gens ne lisent plus, ils écrivent" est devenue célèbre, ceci pour dire qu'une grande partie de cette écriture n'a pas sa place, d'autant plus que c'est souvent d'un niveau d'écriture assez bas. Oui cela est vrai.

Malgré toute la practicité des ebooks, et le fait que l'impression sur demande évite le gaspillage, l'auto-publication sur internet reste marginale.

C'est pourquoi aujourd'hui je viens vous parler de Amanda Hocking http://en.wikipedia.org/wiki/Amanda_Hocking

AmandaHocking02.jpgAmanda Hocking est une romancière américaine, originaire d'Austin (Minnesota).

 

Ses nouvelles, publiées uniquement en ligne, se vendent par centaines de milliers, ce qui l'a rendue millionaire en quelques mois.

Une de ses publications sera adapté au cinéma cette année.

 

Ses oeuvres

  • My Blood Approves series:
  • My Blood Approves (2010)
  • Fate (2010)
  • Flutter (2010)
  • Wisdom (2010)
  • Letters to Elise (novella, 2010)
  • Trylle Trilogy:
  • Switched (2010)
  • Torn (2010)
  • Ascend (2011)
  • Hollowland (2010)

Ses livres sont vendus en format numérique entre 99 centimes et 3 dollars, malgré le bas prix, cela lui rapporte plus que l'impression traditionnelle pourrait lui rapporter, les coûts de production et distrubution état presque inexistants, c'est l'auteur qui garde la plus grosse part.

L'effet est le même, les lecteurs lisent ses histoires et en deviennent fans, pourrait-on déclarer fin au papier?

Et, oui, les bons auteurs font aussi de l'auto-publication!

En tout cas, j'y crois, et maintenant, vous aussi.

A bientôt,

Rodrigo Conceicao